L’actualité économique en Auvergne-Rhône-Alpes

Jeudi 12 Décembre 2019

Cap entrepreneur AVEC EM lyon

Benoit Csakvary : l’agilité et les démarches d’innovation au cœur de la transformation digitale

Benoit Csakvary, fondateur et CEO de la start-up Crealitix

Benoit Csakvary, fondateur et CEO de la start-up Crealitix

Responsable du service organisation et qualité d’une caisse de retraite, Benoit Csakvary a pour mission, dès 2014, d’impulser la mue digitale de son entreprise pour mieux répondre aux attentes des usagers. En 2017, il suit le certificat Transformation Digitale des Organisations (TDO) d’emlyon business school, découvre le design thinking… pour finalement se lancer dans l’entrepreneuriat !

Suivant, depuis une quinzaine d’années, une trajectoire liée au pilotage de projets dans le secteur de l’assurance, la retraite et la protection sociale, Benoit Csakvary se voit confier en 2014 la mission de conduire les projets transverses et réglementaires d’une caisse de retraite et impulser la transition numérique. « Longtemps stable, l’environnement retraite est devenu mouvant sous l’action cumulée de plusieurs forces, se souvient-t-il. J’avais été embauché pour accompagner l’organisme sur tous ses chantiers, lesquels impliquaient notamment une nécessaire ouverture vers le numérique et la relation client. Il s’agissait de refondre le site internet, de développer l’ensemble des services en ligne pour simplifier l’accès à l’information, faciliter les démarches des usagers tout en développant les passerelles informatiques et opérationnelles avec l’union des régimes de retraite. »

Une fois le site Internet refondu en collaboration avec ses acteurs, ses services en ligne développés, le souffle de la transformation s’est affaibli courant 2016.

Benois Csakvary se tourne alors vers le certificat TDO d’emlyon business school : « Cette formation, qui se tenait pour la première fois à Paris, pouvait m’aider, avec de nouvelles clés de lecture et d’action, à relancer la dynamique à l’œuvre, notamment en l’associant à une démarche innovante et plus collaborative. Elle se déroulait selon une formule rapide et suffisamment perlée pour me permettre de poursuivre mon activité tout en mettant en œuvre les apprentissages. »

Priorité stratégique

Mais les choses ne se passent pas tout à fait comme prévu. « Une orientation stratégique a modifié l’ordre des priorités de notre feuille de route, impactant la transformation à l’œuvre. Si le groupe d’innovation constitué en 2017 a suscité une réelle émulation et a vu son utilité reconnue, le changement de cap était confirmé en 2018 ce qui m’a conduit à convenir d’une fin de mission. »

En parallèle de son activité et dès 2017, Benoit Csakvary avait créé une micro entreprise pour conseiller des organisations sur la transformation digitale et l’open innovation. « J’ai ainsi pu rencontrer différentes entreprises, travailler sur des projets innovants et dispenser des formations auprès de dirigeants de PME. Cela a conforté mon goût de transmettre, d’entreprendre et d’innover. »

En septembre 2018, il lance sa start-up Crealitix pour porter une idée : créer la chambre d’adolescent numérique, avec Spycin, une application mobile qui réunit les réseaux sociaux, les plateformes de diffusion de musique et de vidéo, instantanément.

Ouverture d’esprit

Le désormais chef d’entreprise reconnaît l’aide que lui apporte le certificat TDO dans cette nouvelle aventure : « TDO offre une véritable ouverture d’esprit : les différentes disciplines abordées touchent principalement aux enjeux du numérique, de la data, mais les aspects économiques sont aussi largement pris en compte. On est un peu dans l’esprit d’un MBA en plus court. La formation m’a aussi permis d’être confronté à d’autres acteurs du digital, des startupers ou des grands groupes pionniers dans le domaine, à une promo soudée aux problématiques souvent convergentes. Toutes ces rencontres ont constitué une réelle ouverture pour moi et des sources d’inspiration auxquelles je dois sûrement une partie de ma trajectoire. »

Les questions relatives aux modèles économiques ont également été d’un grand secours : « J’avais déjà un intérêt pour ces questions, mais la formation m’en a donné une vision actualisée, ce qui m’a permis de gagner du temps et d’innover dans la définition du modèle économique de mon entreprise. »

Plus encore, les parties consacrées au design thinking et aux méthodes agiles ont été une vraie révélation pour le nouveau dirigeant : « J’ai tout de suite adopté ces démarches. J’ai depuis suivi d’autres formations et j’ai à mon tour formé des groupes à ces approches, dans un cadre professionnel ou sous forme d’initiatives personnelles. Ces approches sont évidemment à la base de la conception de l’application Spycin. »

Désormais incubé au sein du programme Emergys de la région Bretagne, labellisé French Tech, Crealitix s’est implantée en avril à Saint-Malo et prépare le lancement de son application Spycin pour le mois de juin.

  • Bruno Mortgat
Haut de page