L’actualité économique en Auvergne-Rhône-Alpes

Dimanche 16 Décembre 2018

Communiqués AVEC Scotto Partners

Entreprises familiales : Ouvrir son capital tout en gardant la main, est-ce possible ?

Isabelle CHERADAME, Avocat associé chez Scotto Partners

Isabelle CHERADAME, Avocat associé chez Scotto Partners

Ouvrir son capital à des partenaires financiers extérieurs : une opération délicate qui peut vite devenir cornélienne lorsqu’il s’agit d’une entreprise familiale pour laquelle une vision sur le long terme est de rigueur.

Alors que les grands groupes disposent de moyens humains et financiers important pour mener à bien leur stratégie d’acquisitions, que les startups mènent tambour battant levées de fonds sur levées de fonds, les PME et ETI familiales visent bien souvent une autre stratégie. Grandir oui, mais sur le long terme. Une spécificité qui n’a pas échappé au cabinet Scotto Partners, expert dans l’accompagnement des entrepreneurs et dirigeants.

Une opération sensible

Pour Isabelle Cheradame, avocate associée chez Scotto, « Bien que nous soyons sur un processus de capital-investissement relativement normé, l’entreprise familiale - c’est-à-dire détenue par une famille composée d’au moins deux générations - a ses particularités.
Il importe de comprendre et préserver son ADN et ses valeurs, de s’inscrire dans une vision de long terme et de savoir appréhender la dimension émotionnelle que comporte parfois une famille.
»

Les dirigeants seront ainsi particulièrement attentifs aux partenaires qu’ils vont faire entrer au capital et à leur personnalité.

Une entreprise familiale décide d’ouvrir son capital afin de répondre à des motivations très diverses : trouver des capitaux pour accélérer son développement, s’appuyer sur un réseau international, apporter une vision extérieure pour se renouveler, s’entourer des compétences d’un expert qui viendra épauler la nouvelle génération… « Ainsi, un dirigeant externe à la société doit parler “la même langue“, avoir une faculté d’écoute et une certaine adaptabilité, tout comme la famille. C’est un exercice délicat qui demande de la souplesse de part et d’autre. »

Un accompagnement sur mesure et de qualité

L’entente entre les deux parties est primordiale. « Notre expertise et notre solide connaissance des fonds d’investissements nous permettent d’orienter au mieux nos clients, l’enjeu consistant à identifier le partenaire financier le plus compatible avec l’entreprise familiale en question. Il convient parfois de travailler en amont sur la gouvernance de l’entreprise et de la famille afin de bien appréhender ses objectifs », indique Isabelle Cheradame, qui poursuit : « Nous structurons ensuite juridiquement l’opération. Nous avons notamment développé des outils sophistiqués et pertinents permettant d’ouvrir le capital d’une entreprise à un actionnaire sans pour autant que la famille devienne minoritaire. » Un pacte d’actionnaires cadre alors les droits de chacun et offre une protection juridique. « Nous accompagnons par ailleurs les dirigeants sur les aspects fiscaux et patrimoniaux, ainsi que sur le plan financier. » Une approche transversale qui permet aux entreprises familiales de rester compétitives sans dénaturer leur essence.

Scotto Partners, un positionnement expert

Fondé sur l’expérience acquise par Lionel Scotto Le Massese dans le monde du capital-investissement depuis 1998, le cabinet Scotto Partners s’est forgé une solide réputation autour de quatre piliers : juridique, fiscal, social et finance.

Se positionnant exclusivement aux côtés des dirigeants d’entreprise, il ne compte pas moins de trente avocats dont la majorité dispose d’un double cursus dans la finance (HEC, ESCP,

Dauphine, ESSEC, EMLyon).

Haut de page