Le 27 juin s’est tenue, dans les locaux du Village by CA à Champagne au Mont d’Or, la 7è édition de nos Rencontres Bref Eco de l’Entreprise Responsable. Une journée qui a tenu ses promesses : 220 personnes ont assisté aux plénières, débats, ateliers et networking. Des dirigeants et responsables d’entreprises, avides de réflexion et d’échanges sur les manières d’aborder les différentes dimensions de la RSE.

Elles sont nombreuses, les PME qui veulent aller plus loin dans leur démarche de respect des parties prenantes : salariés, clients, actionnaires, environnement... et la société en général. Les invités qui se sont succédé sur scène les auront sans doute inspirés.

A commencer par Pierre-Alexandre Teulié, Directeur général du E-business, de la communication, des affaires publiques et de la responsabilité sociale de Nestlé France. Selon lui, c’est aussi le rôle des grands groupes, souvent montrés du doigt pour des comportements peu responsables, que de s’engager dans des domaines d’intérêt général comme la santé, l’alimentation, la sauvegarde de l’environnement voire l’éducation. Ils le sont souvent sous la contrainte, d’ailleurs, challengés par des consommateurs qui veulent changer leur façon de consommer : moins de viande, moins sucré, moins salé, plus de produits locaux, plus sain, moins mais mieux. Des consommateurs qui sont aussi vigilants sur les conditions de fabrication des produits qu’ils mangent ou la nature des emballages, et font de plus en plus le choix des circuits courts, du bio, des produits naturels, des petits producteurs locaux plutôt que des multinationales.

Directrice de l’Engagement Citoyen du groupe ADP, Laure Kermen-Lecuir s’adresse aussi aux collaborateurs. Sollicités pour mener des actions de mécénat de compétence, de tutorat, aidés quand ils désirent prendre des congés solidaires, les jeunes salariés veulent aujourd’hui s’engager plus souvent que leurs aînés. « Ils seront davantage attirés par notre entreprise si nous leur permettons de le faire. Nous y avons tout intérêt : des collaborateurs qui trouvent un sens à leur travail sont plus épanouis, plus investis, plus fidèles ». Pour Laure Kermen-Lecuir, la clé d’une vraie politique RSE sincère et forte, c’est la direction : quand le pdg est convaincu, les messages sont plus facilement écoutés, y compris par des managers parfois réticents. C’est aussi l’avis de Jean-Luc Haboury, directeur des ressources humaines de Condat, fabricant de lubrifiants industriels qui travaille à la mise en œuvre d’une politique RSE.

Clément Le Bras, co-fondateur du moteur de recherche Lilo, a quant à lui décidé de s’engager très tôt dans la vie, dans des ONG notamment. L’entreprise qu’il a créée avec Marc Aussaire relève d’un modèle inédit. Les statuts de l’entreprise, créée en 2015, précisent qu’une partie de ses revenus est dédiée au financement de projets sociaux et environnementaux. Aujourd’hui, plus de 1 million d’euros ont ainsi été  reversés à des associations, ONG et autres fondations dans les champs de la santé, du social, de l’environnement et de l’éducation.

Pascale Rus, directrice générale du groupe de formation IGS, confirme que les valeurs humaines sont immuables. « Dans l’emploi, ce qui fera la différence, c’est le comportement, le savoir-être, la capacité d’interagir avec les autres, pour assurer sa propre réussite durable. Les nouvelles générations se demanderont toujours : que vais-je faire de ma vie, comment rendre le monde meilleur ? » Une question d’engagement.

 

Revivez les rencontres de l'entreprise responsable 2019 en photos

édition 2019

Date et lieu

27 juin 2019
8h30 - 15h00

Le Village By CA
1 avenue de Champfleury
69410 Champagne-Au-Mont-d'Or

Accès

Contact

Coline BONNET
Tél. : 07 71 83 23 80
Mail : cbonnet@brefeco.com