l’actualité économique en Auvergne Rhône-Alpes

Dimanche 20 Août 2017

Cap entrepreneur AVEC EM lyon

Philippe Genoulaz, ADN d'entrepreneur

Philippe Genoulaz, ADN d'entrepreneur

Après un parcours ascensionnel dans l’industrie textile, Philippe Genoulaz a renoué avec ses racines d’entrepreneur en s’engageant dans la formation Advanced Management Programme d’emlyon business school. Un tremplin crucial pour celui qui aime avant tout être un acteur du développement des entreprises.

C’est par un - heureux - hasard que Philippe Genoulaz emprunte la voie de l’industrie textile. Trente ans plus tard, celui qui se passionne immédiatement pour ce secteur, s’y plaît toujours. Il a pris, en avril 2016, la direction générale opérationnelle de Stéphane Gerbe, une entreprise centenaire de Saône-et-Loire, institution dans le secteur du bas et collant haut de gamme. L’entreprise a changé plusieurs fois d’actionnaires jusqu’à son rachat par un Chinois qui lui a confié les rênes de l’entreprise. Depuis, Philippe Genoulaz a pris en main, son organisation générale et la nouvelle collection. La production reste 100 % française. « 74 personnes sont actuellement employées alors que nous étions 42 salariés à la reprise », souligne-t-il.

Une croissance rapide qui fait écho à son mode de fonctionnement. « J’ai l’habitude de transformer les difficultés en opportunités », indique celui qui a multiplié les expériences dans le secteur, passant de responsable de production de DMC branche tissus industriels à la direction des projets stratégiques du groupe Sigvaris en Suisse.

A 45 ans, malgré sa solide expérience du management, il souhaite aller plus loin. « J’étais reconnu dans mon poste et je gagnais bien ma vie. Quand un marché arrive à maturité, on passe nécessairement du développement à la gestion et je suis un créateur d’opportunités, j’aime développer de l’activité. Et même si j’ai toujours occupé des postes avec beaucoup d’autonomie, je souhaitais devenir un entrepreneur à part entière », indique Philippe Genoulaz.

De business développeur à entrepreneur

C’est naturellement qu’il choisit le programme AMP d’emlyon business school, encouragé par d’autres amis entrepreneurs, qui ont également suivi le cursus, et séduit par le fait que le programme est réalisé par des dirigeants pour des dirigeants. « On y apprend les codes nécessaires pour entreprendre », souligne-t-il. Une fois son diplôme en poche, il décide de se consacrer à temps plein à son projet. Son idée ? « Reprendre une entreprise industrielle de 50 à 100 personnes, dotée d’une belle marque et d’un potentiel de développement international ». Il étudie près de 50 dossiers de reprise, rencontre jusqu’à 600 industriels. « La valorisation de l’outil industriel reste élevée alors que dans cette industrie, les fonds d’investissement ne les valorisent pas assez pour séduire les cédants », analyse celui qui a consacré 4 ans à ce véritable travail. « J’ai pris un risque calculé. J’en connaissais les conséquences. La reprise est une activité à temps plein. Je n’ai jamais autant travaillé de ma vie », précise le dirigeant.

D’entrepreneur à intrapreneur

« J’avais étudié le dossier de reprise de Gerbe, mais je n’avais pas la surface financière pour me porter acquéreur », sourit-il. Lorsque le repreneur chinois le contacte, le courant passe vite et la prise de décision est rapide. De sa formation complémentaire, il tire une méthode précise, devenue sienne. « A force de répéter la démarche au travers d’étude de cas, l’analyse stratégique est devenue une seconde nature. Face à une situation donnée, le logiciel se met en route. Et ainsi se déroule la vision, la stratégie, l’environnement, les forces et les faiblesses, la mise en oeuvre opérationnelle et le contrôle des ressources », souligne-t-il.

Le montagnard, père de deux filles, « aimant le contact avec les autres » apprécie le réseau des alumni de la business school. « Toutes les personnes que je contacte me répondent, c’est très appréciable », poursuit-il. Il aime donner de son temps en retour et participe activement à la vie de l’école.

  • Baptiste Antoine

Bio express

  • 1962 : Naissance à Saint-Jean-de-Maurienne,
  • 1981 : Ingénieur chimie/textile (Ecole supérieur des techniques industrielles et des textiles),
  • 1986 : Responsable informatique Ucatex (République centrafricaine),
  • 1988 : Responsable de production DMC,
  • 1993 : DAF, DSI et directeur Supply Chain de Inoseta,
  • 1997 : Entrée dans le groupe Ganzoni, jusqu’à directeur du développement de Sigvaris,
  • 2010 : Diplômé AMP d’emlyon,
  • 2016 : Directeur général de Stéphane Gerbe SAS.
Haut de page