L’actualité économique en Auvergne-Rhône-Alpes

Mercredi 17 Juillet 2024

Publi-reportage AVEC Caisse d’Epargne Rhône Alpes

« Soutenir ceux qui bâtissent l’avenir »

Frédéric Hello, directeur de l’Agence Économie de la Connaissance.

Frédéric Hello, directeur de l’Agence Économie de la Connaissance.

L’Agence Économie de la Connaissance a été créée par la Caisse d’Epargne Rhône Alpes pour accompagner les acteurs de l’éducation, de l’insertion et de la formation professionnelle. Son directeur, Frédéric Hello, nous en parle.

Qu’est-ce qui est à l’origine de cette création ?

Nous voulons contribuer aux réponses aux nombreux défis de l’éducation, des compétences et de l’employabilité du futur.

Les Caisses d’Epargne, banques coopératives, ont toujours eu pour vocation de partager et de rendre accessible l’éducation.

Par exemple, les enfants d’ouvrier ont 18 % de chances d’obtenir un diplôme d’enseignement supérieur, contre 68 % pour les enfants de cadre, et la France compte 7 % d’illettrés. L’éducation est le fondement de l’égalité des opportunités, de l’ascension sociale. En anticipant l’avenir, elle assure l’employabilité de demain.

Quels sont les enjeux du secteur de l’éducation sur notre région ?

Les enjeux sont considérables. En région AURA, nous avons 17 millions de personnes en formation continue, 2,4 millions de stagiaires, 350 000 étudiants mais aussi près de 220 000 NEETS (jeunes de 16 à 29 ans, ni en étude, ni en emploi, ni en formation). Nous sommes la deuxième région sur l’enseignement supérieur et la formation professionnelle.

Que pouvez-vous apporter aux acteurs de l’éducation ?

Cette nouvelle agence a pour vocation de faciliter les échanges entre ses partenaires externes et ses expertises internes au profit de l’écosystème éducatif. Son objectif est de contribuer à la croissance du territoire et de ses clients. Par le biais de notre modèle coopératif multi marchés, nous sommes en mesure de rassembler différents partenaires qui ont des demandes complémentaires. Par exemple, un établissement d’enseignement a besoin d’une banque pour se financer et gérer ses comptes mais elle a aussi besoin de trouver du foncier disponible quand elle s’installe ou se développe. La transversalité que nous offrons est unique.

Facteur d’intégration et d’ascension sociale, l’éducation est un pilier du développement des compétences et de l’employabilité

Concrètement, quels sont les champs que vous couvrez ?

Nous apportons notre expertise pour répondre aux enjeux majeurs des acteurs de l’éducation : la transition énergétique et notamment la mise en application du décret tertiaire, la croissance qui induit des besoins de financement, la fidélisation des salariés, les nouveaux usages liés aux nouvelles technologies…

Pour cela, vous avez réuni des compétences particulières ?

En effet, nous avons une équipe de spécialistes, entièrement consacrés à l’accompagnement des acteurs de l’éducation. Chaque Chargé d’Affaires travaille en étroite relation avec un gestionnaire de compte attitré qui prend en charge les opérations au quotidien de nos clients. De plus, pour répondre à certains besoins spécifiques, nous disposons d’une organisation transverse avec plusieurs agences spécialisées. Elles interviennent en expertise et relais de proximité.

C’est une mission qui vous tient à cœur

Je suis très fier de diriger une entité qui porte des valeurs fortes et qui s’engage au service de l’éducation. Nous partageons avec nos clients la volonté de transmettre le savoir, de développer les compétences et de favoriser l’innovation. Nous nous attachons à être à l’écoute de leurs besoins, à leur proposer des solutions personnalisées et à les accompagner dans leurs projets. Nous avons également à cœur de contribuer au développement durable et à la responsabilité sociale, en soutenant des initiatives éducatives solidaires et en réduisant notre empreinte environnementale.

Haut de page