L’actualité économique en Auvergne-Rhône-Alpes

Mardi 27 Octobre 2020

Cap Innovation AVEC Apicil

Automatique et industrie, la bienveillance comme levier de performance

Automatique et industrie, la bienveillance comme levier de performance

Automatique et Industrie (AI) France, une PME iséroise spécialiste en intégration industrielle de solutions automatisées, mise sur son capital humain pour performer. Une stratégie managériale récompensée dans la catégorie « entreprise bienveillante » des Trophées RMC « PME Bougeons-nous », soutenue par le Groupe APICIL.

Depuis son rachat en 2006 par Pascal Mioche, son actuel président, Automatique et Industrie (AI) France ne cesse d’afficher, des taux de croissance à deux chiffres, de 12 à 15 % par an, passant, en dix ans, de six à une centaine de salariés pour 6,2 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2016. La spécialité de la PME détenue à 100 % par ses dirigeants : le logiciel d’automatisation qui intervient dans une multitude d’applications industrielles différentes. Autre particularité d’AI France : un mode de management bienveillant qui laisse une grande liberté d’expression à ses salariés. « Nous avons toujours oeuvré pour que les salariés se sentent bien dans un juste équilibre entre vie privée et professionnelle. Nous favorisons la communication et les échanges : professionnels et techniques mais aussi hors du cadre classique de l’entreprise », souligne Eva Peraldo, responsable ressources humaines et communication. Ici, beaucoup d’échanges à la machine à café mais aussi à travers le réseau social interne, le forum d’innovations collaboratives et les mails. « Il est accepté que des informations de toutes sortes circulent sur le mail général de l’entreprise, notre volonté est de ne pas arrêter la spontanéité des échanges. L’humour, surtout, est très pratiqué », poursuit-elle. Et même si cela semble un peu loin des cadres hiérarchiques habituels, « les Altiens » restent très attachés à cette liberté d’expression.

Des pratiques de management qui se traduisent par un taux d’absentéisme très faible et un turn-over de 7 %. En 2016, lors de l’évaluation du capital humain de l’entreprise, les salariés ont noté AI 15,6/20 sur leurs conditions de travail avec un niveau de satisfaction de plus de 80 % quant à leurs relations avec leur hiérarchie ou leurs collègues.

Les Trophées nationaux RMC
« Bougeons-nous » 

C’est sous l’impulsion d’un salarié qu’AI France postule au concours PME « Bougeons-nous » organisé par la radio RMC dans la catégorie « entreprise bienveillante ». Ce concours national met en lumière la dynamique entrepreneuriale en récompensant des initiatives audacieuses. Très attaché à la question de la performance sociale, convaincu des liens entre l’augmentation de la productivité et la préservation du capital humain de l’entreprise, c’est tout naturellement que le Groupe APICIL soutient ce prix. « Il met bien en valeur les initiatives des entreprises régionales et leurs performances sociales », souligne le Groupe.

Lauréat régional, la PME a remporté la filiale nationale. « Outre la bienveillance générale, ce qui a fait la différence, c’est notre engagement social et local, via le mécénat de compétence », explique Eva Peraldo. En effet, l’entreprise propose à ses salariés, en période d’inter-contrat, hors besoins de formation identifiés, de se mettre à disposition d’associations caritatives locales. Ainsi, loin de leur activité quotidienne, les salariés d’AI France confectionnent des colis, cuisinent, servent des repas…, soit près de 374 heures de travail consacrées à trois associations locales : Les nouveaux jardins de la solidarité, La banque alimentaire de l’Isère et la Cantine savoyarde solidarité. « Nos salariés apprécient de se sentir utiles », conclut la RRH.

Une victoire très motivante pour AI France, qui ne compte pas s’arrêter là. L’entreprise, très sollicitée pour partager ses pratiques, estime pouvoir encore faire mieux. Elle finalise son livret RSE, prépare une soirée de sensibilisation et de débats sur les risques de discrimination au travail et réfléchit à des pistes pour faire évoluer son mécénat de compétence.

  • Baptiste Antoine

En Bref : 

  • 100 collaborateurs ; 
  • CA : 6,2 M€ en 2015-2016, dont 20 % à l’export ; 
  • 20 % des bénéfices sont reversés aux salariés ; 
  • Taux d’absentéisme : 0,97 % ; 
  • Turn over : 7 % ; 
  • 0 accident du travail ; 
  • 374 heures de travail au titre dumécénat de compétence.
Haut de page