L’actualité économique en Auvergne-Rhône-Alpes

Mardi 19 Janvier 2021

Message d'erreur

  • Notice: Trying to get property of non-object in _dmemcache_get_pieces() (line 330 of /home/bref/www/sites/all/modules/contrib/memcache/dmemcache.inc).
  • Warning: igbinary_unserialize_header: unsupported version: 548933408, should be 1 or 2 in _dmemcache_get_pieces() (line 340 of /home/bref/www/sites/all/modules/contrib/memcache/dmemcache.inc).
Cap Innovation AVEC EDF

Dans la roue de Cité Lib by Ha :mo

Dans la roue de Cité Lib by Ha :mo

Les drôles de petits véhicules électriques de Toyota, les COMS et les i-ROAD, sillonnent l’agglomération grenobloise depuis la fin 2014. Dans leur sillage, EDF et sa filiale Sodetrel, dédiée à la mobilité électrique qui a installé les bornes de recharge. Et ça marche, bilan : 1 300 usagers et un taux de satisfaction de 92 %.

Repérables à des centaines de mètres grâce à leurs couleurs de Stabilo, les 70 véhicules électriques du constructeur japonais font aujourd’hui partie du paysage urbain grenoblois. La participation à l’expérimentation Cité Lib by Ha :mo (« Harmonious Mobility », la mobilité harmonieuse selon Toyota), a eu dès le départ pour tous les partenaires un caractère d’évidence. « Dès 2013, EDF a répondu présent pour la mise à disposition des bornes d’auto partage, rappelle Axel Debus, le chef de projet de Cité Lib by Ha :mo, car il s’agissait d’être présent sur la mobilité douce dans la Métropole, un terrain d’expérimentation en vraie grandeur ». C’est la partie visible de l’apport d’EDF à une expérience unique en son genre : mettre à disposition un parc de véhicules 100% électriques ultra compacts en libre service et sur un principe d’auto partage. Les partenaires ont donc proposé à Grenoble de démarrer un site test pour trois années d’expérimentation.

Banco a répondu l’agglomération grenobloise « Il s’agissait de s’interroger quant à l’accompagnement du développement de l’électro mobilité, explique son président Christophe Ferrari, d’évaluer la complémentarité d’une telle solution innovante avec les solutions existantes ». Toyota, la Métropole, la ville de Grenoble et Cité Lib, l’opérateur d’auto partage de voitures, scellent leur accord. Il ne manquait plus qu’un opérateur énergétique. EDF et sa filiale Sodetrel se calent alors dans la roue de la flotte avec comme mission le maillage du territoire urbain par des bornes de recharge dédiées. Il en existe 160 aujourd’hui réparties dans 27 stations.

L’expérimentation entre maintenant en phase d’évaluation « J’en retire d’ores et déjà une certitude, souligne Christophe Ferrari. Les liens tissés dans le cadre de ce partenariat ont vocation à se consolider dans la durée et à donner naissance à de nouvelles initiatives. » EDF se penche avec les autres partenaires sur l’après by Ha :mo.

Le cap ne changera pas : il faut faire entrer durablement ces petites voitures électriques dans les choix de mobilité, aux côtés des autres modes de transports. C’est déjà bien parti comme le rappelle Axel Debus « 92 % des 1 300 utilisateurs sont satisfaits (selon une étude réalisée en avril dernier), c’est la preuve d’une adhésion des Grenoblois à la solution proposée ». En France et à Grenoble notamment le regard sur la mobilité électrique change. C’est indéniablement une bonne chose, quand on sait que le transport représente 36 % des émissions de CO2 en France chaque année.

A Grenoble, une trentaine de bornes sont réparties dans des endroits stratégiques

Elles permettent à ces véhicules de se recharger en énergie, et sont équipées de 4 à 6 places de stationnement d’autopartage et de 1 à 2 places accessibles à tous les véhicules électriques.

Haut de page