L’actualité économique en Auvergne-Rhône-Alpes

Samedi 17 Avril 2021

Cap Innovation AVEC EDF

Lancey Energy prête à déployer son dispositif connecté pour radiateur

Gilles Moreau (au centre) et Raphaël Meyer (à droite) reçoivent le Grand Prix du Jury des mains de Karine Dognin-Sauze, vice-présidente de la Métropole de Lyon en charge de l’Innovation - Métropole Intelligente - Développement numérique.

Gilles Moreau (au centre) et Raphaël Meyer (à droite) reçoivent le Grand Prix du Jury des mains de Karine Dognin-Sauze, vice-présidente de la Métropole de Lyon en charge de l’Innovation - Métropole Intelligente - Développement numérique.

La jeune société Lancey Energy Storage, lauréate du prix EDF Pulse L’Energie Intelligente Auvergne Rhône-Alpes, a validé un concept de radiateur électrique capable d’emmagasiner de la puissance et de la restituer lors des pics de consommations. Le déploiement est en cours avec le soutien d’EDF.

Les cofondateurs de Lancey, installée à Innovallée près de Grenoble, Raphaël Meyer, Gilles Moreau et Hervé Ory, respectent à la lettre leur plan de marche pour la commercialisation de leur innovation baptisée Rheia. Il s’agit d’un dispositif complet qui comprend une batterie Lithium LFP, un radiateur électrique, l’intelligence de gestion, la connexion avec le compteur Linky et le monitoring des données collectées. Ce système a été testé avec succès auprès de l’Opac 38, Grenoble Habitat et Grenoble Alpes Métropole avec cent unités installées. Désormais, Lancey s’attaque à un déploiement beaucoup plus ambitieux avec un autre opérateur de l’agglomération grenobloise.

Réduire de 60 % sa consommation d’électricité

Les appareils électriques sont dotés d’une fonctionnalité autonome adaptée à la communication avec le compteur Linky. Ils sont capables de gérer et de stocker l’électricité dans les batteries intégrées en heures creuses et d’utiliser sous forme de basculement automatique, ces réserves pendant une partie des heures pleines. L’enjeu financier pour le particulier est évident puisqu’il pourra réduire de 60 % sa consommation d’électricité. Pour les opérateurs immobiliers, il s’agira d’améliorer les performances énergétiques des bâtiments dans la rénovation comme dans les constructions neuves.

Lancey s’est rapprochée dès l’origine du projet du consortium Smart Electric Lyon. L’accompagnement de l’opérateur national au travers de Smart Electric Lyon, comme au travers du soutien apporté avec le prix EDF Pulse Auvergne Rhône-Alpes, l’Energie Intelligente, n’est pas que technique. Il est aussi commercial. La signature récente de la convention avec un opérateur de l’habitat social dans l’agglomération grenobloise est le résultat direct d’une proposition commune élaborée avec EDF. Le ticket avec Lancey a fonctionné et les premiers dispositifs équipés de la nouvelle batterie connectée seront en principe installés dès octobre prochain.

Cap sur le marché du neuf

Mais pour les deux partenaires, ce contrat signé dans le cadre d’une opération de rénovation n’est qu’une étape avant la mise en action de l’offre complète de la société grenobloise. « La version 2017 ne permet pas encore de réinjecter l’énergie emmagasinée dans le circuit de distribution », souligne Raphaël Meyer directeur général de la société. La seconde étape pour Rheia, la plus prometteuse en termes de gestion de l’énergie, permettra d’entrer dans l’autoconsommation, la réinjection de l’énergie accumulée par les batteries dans le réseau local de distribution et permettra aussi d’attaquer le marché immobilier neuf. La collaboration avec EDF se poursuit donc sur les ultimes développements techniques pour proposer « une configuration optimale » vis-à-vis des économies d’énergie.

  • Vincent Riberolles
Haut de page