L’actualité économique en Auvergne-Rhône-Alpes

Samedi 17 Avril 2021

Cap Innovation AVEC EDF

Desautel ajuste ses équipements pour maîtriser sa facture énergétique

Desautel ajuste ses équipements pour maîtriser sa facture énergétique

Le groupe Desautel, via son usine de Meyzieu, s’implique depuis plus de deux ans dans le projet Smart Electric Lyon. Objectif : stabiliser, voire réduire sa facture énergétique sans sacrifier ni sa performance ni le confort de son atelier.

Spécialiste de la protection incendie, le groupe Desautel s’est toujours inscrit dans une démarche d’innovation pour ses produits mais aussi en matière de sécurité au travail et de maîtrise de l’impact de son activité sur l’environnement. Il a ainsi souhaité participer à l’expérimentation Smart Electric Lyon. Portée par EDF pour une durée de quatre ans, celle-ci vise à faire tester, par 25 000 foyers lyonnais, une centaine d’entreprises et de collectivités locales du Grand Lyon, de nouvelles solutions de maîtrise des consommations électriques, d’amélioration du confort et d’amélioration des performances énergétiques. “Nous avions la volonté d’aller encore plus loin que la norme RSE ISO 26000 que nous respectons déjà. Smart Electric est un bon moyen de connaître plus finement les structures de nos consommations”, souligne Christian Théry, directeur de l’usine Desautel de Meyzieu, premier site du groupe à s’être porté volontaire pour participer à ce test grandeur nature.

18 compteurs connectés

L’expérimentation a commencé par une phase d’audit. Menée par les ingénieurs d’EDF, elle visait à identifier les usages énergétiques (chauffage, ventilation, éclairage et informatique) et les économies potentielles à réaliser. Une analyse qui s’est traduite par l’installation de 18 nouveaux compteurs placés à des points stratégiques et de trois capteurs de température. L’ensemble a été connecté à un système de suivi de données énergétiques mis en oeuvre par NetSeenergy, filiale d’EDF spécialisée dans la gestion de données.

“Ce dispositif a permis de relever et de consigner de multiples données auxquelles nous avions accès en instantané et de manière sécurisée sur le site d’EDF”, explique-t-il. L’étude et l’analyse des différentes données, tant par les équipes de Desautel que celles d’EDF, ont permis de mettre au jour des dysfonctionnements énergivores. “Les relevés ont montré une surconsommation la nuit et les week-ends, à l’heure où l’usine n’est pas en production. Grâce aux compteurs individuels, nous avons pu identifier la source défectueuse : l’un de nos compresseurs avait un défaut de fabrication et se déclenchait seul à ces heures-là”, détaille Christian Théry.

Confort et maîtrise des coûts

Les données relevées ont également permis à EDF de proposer une série de préconisations pour les usages comme pour le système de pilotage global du site : réglages sur-mesure de l’unité de climatisation en toiture (climatisation en été et chauffage en hiver), optimisation de l’utilisation de certains appareils, rééquilibrage des consommations d’énergie, etc.

“Avec les réglages et les petits travaux d’amélioration que nous avons réalisés, notre facture énergétique (200 000 E par an) devrait baisser de 10 % l’année prochaine”, estime le directeur de l’usine d’extincteurs. Une maîtrise des coûts qui ne se fait pas au détriment des salariés ni de leurs activités quotidiennes. “Nous y avons gagné en confort de travail, il ne fait ni trop froid ni trop chaud à l’intérieur, c’est une température constante”, poursuit-il. Satisfait de cette première phase d’expérimentation, l’usine envisage de souscrire un contrat de suivi auprès d’EDF. “Il devait être complété par un système d’alerte automatique et en temps réel qui nous permettra de réagir très vite si les variations de consommation révèlent de trop gros écarts”, conclut-il. L’usine Desautel s’équipera de trois compteurs supplémentaires pour affiner sa surveillance et parfaire l’optimisation de ce système.

  • Baptiste Antoine

GROUPE DESAUTEL EN CHIFFRES

1.300 salariés ;
26 agences commerciales et cinq entreprises supports intégrés ;
157 ME de CA en 2015 ;
Usine de Meyzieu : 77 collaborateurs, 4.000 m² de production, 500.000 extincteurs produits/an.

Haut de page