L’actualité économique en Auvergne-Rhône-Alpes

Lundi 01 Mars 2021

CAP industrie du futur AVEC Auvergne Rhône-Alpes entreprises

La fabrication additive perce dans le foret

Vincent Nourrisson a reçu un trophée lors de la journée Ambition Industrie du Futur organisée en avril dernier par Auvergne-Rhône-Alpes Entreprises dans le cadre du salon Industrie Lyon 2017.

Vincent Nourrisson a reçu un trophée lors de la journée Ambition Industrie du Futur organisée en avril dernier par Auvergne-Rhône-Alpes Entreprises dans le cadre du salon Industrie Lyon 2017.

Produire des forets métalliques pour le secteur médical par fabrication additive, c’est le pari que s’est lancé le Groupe Nourrisson, implanté à Montbrison depuis 120 ans. Un projet primé dans le cadre du programme « Industrie du Futur » de la Région Auvergne-Rhône-Alpes.

Le groupe Nourrisson est né du développement de l’entreprise familiale Outillage Nourrisson Claude, créée en 1897 à Montbrison, spécialisée à l’époque dans les outils de perçage de traverses de chemin de fer. Son activité a progressé dès l’origine en se basant sur l’innovation, avec notamment l’invention du foret forgé, et en misant très tôt sur l’international, comme en témoigne sa participation à l’exposition universelle de Paris en 1900.

Dirigé depuis 2009 par Vincent Nourrisson, représentant de la quatrième génération de descendants du fondateur, le groupe se revendique détenteur d’un véritable savoir-faire du travail du métal, avec une production d’outils de perçage déclinée sous différentes marques : Riss (produits de perçage, vissage, taraudage et sciage pour électroportatif et machines stationnaires), Riss CNC (usinage à commande numérique), Riss Medrill (forets à usage médical), Colt (perçage du bois), la fabrication de produits de perçage sur-mesure et également de casiers à bouteille en fil d’acier sous la marque Lesuper.

Stratégie d’innovation

Pour faire face à des marchés très concurrentiels et des marges étroites, liés aux prix pratiqués par les pays low-cost, l’entreprise ligérienne poursuit une stratégie offensive d’innovation et de modernisation de son outil de production. « Le foret est un produit d’utilisation courante, mais dont la fabrication est très technique, qu’elle se fasse par enlèvement de matière ou par forgeage, techniques que nous maîtrisons parfaitement, explique Vincent Nourrisson. Aujourd’hui, la fabrication additive apporte de nouvelles perspectives aux métiers de la transformation métallique, c’est pourquoi depuis 4 ans nous travaillons en partenariat avec l’ENISE, qui maîtrise cette technologie, en vue d’industrialiser la production de forets médicaux par impression 3D par fusion laser. » 
Ce projet constitue un enjeu majeur car il doit permettre au groupe de gagner des parts de marché à l’international, en proposant une solution flexible de production. Les principaux moyens mis en oeuvre dans ce cadre sont d’ordre humain : l’entreprise héberge un élève ingénieur en alternance qui capitalise les connaissances et l’expérience nécessaires pour l’application de cette technologie à la fabrication de forets qui répondent en tous points aux exigences techniques et aux impératifs de qualité attendus.

Mettre au point un parcours de formation interne

Cette démarche a été récompensée d’un trophée lors du salon Industrie Lyon en avril dernier, décerné dans le cadre de l’AMI Ambition Industrie du Futur* lancé par la Région Auvergne Rhône-Alpes.
« Cela prouve que l’on peut être une PME familiale, avoir une R & D performante et être à la pointe de l’innovation, se réjouit Vincent Nourrisson. Mais au-delà, c’est un encouragement bienvenu, car les difficultés sont nombreuses : la fabrication additive doit nous permettre de n’utiliser que la matière nécessaire, mais pour cela, nous devons pour chaque produit parfaitement caractériser les paramètres en vue d’optimiser le couple matière / résistance. Par ailleurs, une fois que nous maîtriserons la technologie, il nous faudra former nous-mêmes les opérateurs, car il n’existe actuellement aucune formation ; nous devons donc aussi mettre au point ce parcours interne. » 
Le Groupe Nourrisson emploie actuellement 84 personnes, réparties sur les sites de Montbrison et de Saint-Etienne, ainsi que 45 personnes à l’étranger, principalement dans son usine de Tunisie dont l’activité a démarré cette année. Le chiffre d’affaires est de 14 millions d’euros pour la totalité du Groupe Nourrisson.

* L’AMI Ambition Industrie du Futur est un dispositif d’accompagnement de projets d’entreprises subventionné par le Conseil Régional et piloté par Auvergne-Rhône-Alpes Entreprises.

  • Bruno Mortgat

Groupe Nourrisson : 

  • Siège : Montbrison (Loire)  
  • Pdg : Vincent Nourrisson 
  • Effectif : 129 personnes  
  • CA 2016 : 14 M€
Haut de page