L’actualité économique en Auvergne-Rhône-Alpes

Samedi 15 Décembre 2018

CAP industrie du futur AVEC Auvergne Rhône-Alpes entreprises

Pourquoi Dufieux a développé un jumeau numérique

Sylvain Desmarais, responsable du bureau d’étude, devant la machine développée en partenariat avec Airbus et proposant un système de fraisage miroir appelé MMS®.

Sylvain Desmarais, responsable du bureau d’étude, devant la machine développée en partenariat avec Airbus et proposant un système de fraisage miroir appelé MMS®.

Aux portes de Grenoble, la société Dufieux teste la pertinence économique d’un jumeau numérique destiné à réaliser une mise en route virtuelle de ses machinesoutils de grande capacité pour l’usinage mécanique, en anticipant ainsi les problèmes de conception. Un projet mené dans le cadre du programme « Ambition Industrie du Futur » de la Région Auvergne-Rhône-Alpes.

C’est à Nantes, au sein de la société Aries Manufacturing dédiée à la production de pièces complexes pour l’industrie aéronautique, que la machine-outil testée virtuellement sur le clone digitalisé est en cours de démarrage. Cette preuve de concept permettra la validation économique du projet. Sa réalisation revient à Dufieux, filiale, tout comme Aries Manufacturing, du groupe français Aries Alliance, spécialiste mondial de la conception et la réalisation de solutions complètes pour le formage des métaux et l’usinage de pièces de grandes dimensions pour l’aéronautique. Dans les ateliers d’Echirolles, à côté de Grenoble, Sylvain Desmarais, le responsable du bureau d’études, a supervisé le programme du jumeau numérique, mené en partenariat avec la Région Auvergne-Rhône-Alpes et Auvergne-Rhône-Alpes Entreprises, dans le cadre d’un AMI (appel à manifestation d’intérêt) lancé en janvier 2016.

Son objectif est d’accompagner les PME et les ETI dans l’implémentation de solutions industrielles du futur et la conduite de projets de modernisation de sites industriels. « A l’heure du digital et du numérique, c’était une opportunité pour nous de rentrer dans ce milieu et de regarder dans quelle mesure cela était applicable à notre métier », souligne Sylvain Desmarais. L’enjeu pour le fabricant de machines est économique et financier car avec le jumeau numérique, c’est toute la chaîne de conception et de mise en route des machines qui peut être optimisée.

Corriger en amont les dysfonctionnements potentiels

Ce jumeau est destiné à anticiper les problèmes techniques actuellement subis lors de l’installation et de la mise en route sur un site. Quand un automaticien peut détecter en amont un déroulement anormal de cycle, les problèmes peuvent être corrigés avec le concepteur/projeteur et ainsi permettre de diminuer le temps d’intervention chez le client et donc les coûts.

Aujourd’hui, Dufieux envoie un automaticien et un mécanicien lors de la livraison d’un équipement chez un client pour des périodes de 12 à 14 semaines. Demain, cet investissement pourrait être réduit : « Le challenge est de baisser de 30 % le temps de démarrage et de réaliser de 5 à 15 % de gain de productivité sur un projet. »

Décloisonner les métiers

Avant d’en arriver là, la société a dû faire une preuve de concept économique auprès de la Région pour obtenir son soutien financier au travers d’une prestation extérieure. Le lyonnais Fealinx a ainsi déployé la solution logicielle permettant la réalisation d’une maquette virtuelle ainsi que la formation du personnel. Sylvain Desmarais a détaché trois concepteurs/projeteurs mécaniciens et deux automaticiens pour apprendre les spécificités des paramétrages virtuels à partir de la CAO 3 D. Le projet a aussi été l’occasion de décloisonner les métiers dans la société. « C’est une évolution significative qui permet de mieux communiquer en amont. » Désormais la validation financière du programme doit être réalisée pour atteindre le ROI espéré. Il s’agit également de donner à Dufieux une plus-value technologique et économique vis-àvis de ses concurrents mondiaux.

  • Vincent Riberolles

DUFIEUX en bref : 

  • Siège : Echirolles (Isère) ; 
  • Dirigeant : Frédéric Rivas ; 
  • Effectif : 60 personnes (recrutements en cours) ; 
  • Investissements : Certification ISO EN9100 et création de l’activité Dufieux manufacturing pour la fabrication de pièces avionnables.
Haut de page