L’actualité économique en Auvergne-Rhône-Alpes

Samedi 24 Février 2024

Publi-reportage AVEC Banque de la Transition Energétique

Polyservices électrifie sa flotte de véhicules

David Calois - Directeur Général adjoint de SRP Polyservices et Cécile Bonnal - Chargée d’Affaires Entreprises de la Banque Populaire Auvergne Rhône Alpes

David Calois - Directeur Général adjoint de SRP Polyservices et Cécile Bonnal - Chargée d’Affaires Entreprises de la Banque Populaire Auvergne Rhône Alpes

La Banque de la Transition Énergétique par la Banque Populaire Auvergne Rhône Alpes a lancé la première édition des Prix de la Transition Énergétique. Ils sont destinés à soutenir et récompenser les entreprises qui s’engagent avec un projet de Transition énergétique et environnemental. Quatre prix, correspondant à quatre catégories, ont été remis. Focus sur le lauréat du prix « Démarche écologique » remis à SRP Polyservices, entreprise pionnière dans l’électrification de sa flotte.

SRP Polyservices, entreprise spécialisée dans le nettoyage urbain et industriel, a été distinguée par le prix de la Transition écologique dans la catégorie « Démarche écologique ». Il faut dire que l’entreprise rilliarde, créée en 2002, a commencé à remplacer sa flotte de véhicules thermiques par des modèles électriques dès les années 2013-2014.

La plus grande recharge privée de véhicules électriques de France

En 2021, elle a franchi un nouveau cap. « Nous avons mis en place le plus grand site privé de France de recharge de véhicules électriques sur notre site de Rillieux », explique David Calois, directeur général. Cette installation, réalisée par TotalEnergies, « permet de recharger 60 véhicules en même temps », poursuit le dirigeant. Une nouvelle série de sept bornes, soit quatorze points de recharge, est également en cours de construction. Le petit matériel, type souffleur ou rotofil, est déjà 100 % électrique. Quant aux produits de nettoyage, ceux disposant d’un écolabel sont privilégiés.

Marchés publics et clients privés

Ces investissements qui ont notamment été soutenus par la Banque de la Transition Energétique qui a souhaité accompagner la démarche écologique de l’entreprise, permettent de répondre à des commandes publiques, notamment pour la Métropole de Lyon. Un marché sur lequel la PME est présente depuis 2009. « Avant, le nettoiement urbain était réservé aux grands groupes tels que Véolia ou Suez », raconte David Calois. Aujourd’hui, ce secteur est une part importante de l’activité de SRP Polyservices qui poursuit, en parallèle, le nettoyage industriel, de grandes surfaces, de bâtiments tertiaires… « Nous pouvons aussi bien intervenir une fois par semaine dans le bureau d’un assureur que 24 heures/24 sur une plateforme de logistique », poursuit-il.
Cette polyvalence, associée à une qualité de services et des prestations sur-mesure, expliquent le succès de SRP Polyservices qui est en croissance constante depuis sa création, et affiche aujourd’hui un chiffre d’affaires de 20 millions d’euros. En 2021, la PME a été rachetée par l’entreprise familiale Challancin (7 000 collaborateurs, 250 millions d’euros de chiffre d’affaires).

L’importance des travailleurs de l’ombre

Aujourd’hui, « recevoir le prix de la transition énergétique est une grande fierté. Cela valorise l’implication de tous, de la direction à l’ensemble de nos agents », apprécie le dirigeant. Car si l’investissement dans un matériel plus écologique est important, il est primordial de former les équipes, notamment à l’écoconduite et à l’éco-utilisation. Pour David Calois, « les agents mènent un travail de l’ombre qui permet de se réveiller dans une ville propre, ou encore d’aller travailler dans un lieu sain. Pourtant, c’est un métier encore mal perçu ». A noter que l’entreprise, en pleine croissance, recrute en permanence de nouveaux collaborateurs.

  • A.D.

SRP Polyservices 

- 700 collaborateurs dont 500 à Lyon, 200 à Sallanches, en Haute-Savoie
- 20 millions d’euros de chiffre d’affaires
- Une flotte de 60 véhicules de nettoyage, 15 balayeuses de voirie et des
véhicules de collectes de déchets
- 80 % de la flotte est électrique

Haut de page