L’actualité économique en Auvergne-Rhône-Alpes

Samedi 10 Décembre 2022

Edition déléguée AVEC Connect'iae lyon magazine

Réflexion et co-création autour d’une plateforme

Célia Grignon

Célia Grignon

Dans le cadre de l'International MBA (IMBA), les étudiants collaborent habituellement avec une entreprise de la région Auvergne-Rhône-Alpes. Cette année, l’expérience a été menée auprès de la société Babymoov. L’occasion d’étudier la mise en place d’une plateforme alternative pour des produits de seconde main.

D'un côté, treize participants de l'IMBA, de l’autre, Babymoov, une entreprise clermontoise créée il y a plus de 25 ans. Cette dernière a initié son programme RSE Green Moov en 2019 et réfléchit au développement d’une plateforme alternative de produits de seconde main reconditionnés. Dans le cadre de ce business case encadré par la Directrice du Master Silvia Didier, les étudiants ont été amenés à réfléchir à la problématique Babymoov. Objectif de l'exercice ? « Mettre en oeuvre une partie des connaissances acquises tout au long de l’année par les étudiants et apporter des compétences à une entreprise régionale qui a la volonté de s’ouvrir à un partenariat universitaire », explique la professeure.

Nous sommes à l’écoute de ces professionnels en reprise d’études qui ont développé leurs propres expériences, leurs propres expertises. Pour une entreprise comme la nôtre, c’est très riche.

Célia Grignon

 

Capacité d’écoute, empathie, humilité

Durant trois week-ends consécutifs, les participants de l'IMBA ont ainsi étudié la possibilité de créer une plateforme d’achat-revente incluant directement les consommateurs, sur un modèle similaire au Bon Coin ou à Vinted. Marketing, communication, étude de marché, logistique, étude financière et analyse de risque… autant de domaines sur lesquels ils ont travaillé. Une phase indispensable pour « appréhender la typologie de la plateforme à mettre en oeuvre, la manière de la développer, définir son ergonomie, les interactions entre l’entreprise et la communauté ciblée, son schéma logistique et financier », précise Célia Grignon, Directrice générale déléguée de l’innovation et du marketing chez Babymoov.

Chacun a ainsi pu développer ses capacités à travailler en groupe et à présenter à des professionnels des recommandations relativement complexes, dans un laps de temps très court. L’exercice a également fait appel à d'autres compétences comme « une grande capacité d’écoute, d’empathie pour le client et assez d’humilité pour recevoir des retours », souligne Silvia Didier. En effet, les participants du MBA disposent tous d'une expérience professionnelle d’au moins cinq ans et les connaissances qu’ils ont acquises au cours de leur parcours en entreprise « leur permettent d’être des experts très fins sur des aspects juridiques et logistiques », remarque Célia Grignon.

Innovation et co-création

À l’issue du projet, les échanges entre participants et experts de Babymoov ont abouti à l’élaboration d’une conclusion factuelle : « La valeur ajoutée d’une telle plateforme ne nous apparaît pas évidente, relève Célia Grignon. Et finalement, les discussions se sont davantage engagées sur un modèle à développer de type C to B (consumer to business). L’étude nous a permis de conforter notre choix et de prioriser cet axe de développement. »

Globalement, cette collaboration université-entreprise s'inscrit pleinement dans les valeurs de Babymoov. Sa politique d’innovation passe naturellement par des processus de co-création, par exemple avec des parents et des experts médicaux, et « c’est l’une des raisons pour laquelle l’entreprise s’ouvre aussi aux écoles », conclut Célia Grignon. 

  • Margot Coquard-Fontan

Babymoov, c'est :

- un groupe de plus de 25 ans présidé par Pierre Magro

- deux marques : Babymoov et Badabulle

- 60 M€ de chiffre d'affaires en 2021, dont 60 % réalisés à l'étranger.

Haut de page