L’actualité économique en Auvergne-Rhône-Alpes

Samedi 02 Mars 2024

Publi-reportage AVEC CCI AUVERGNE-RHÔNE-ALPES

Pierre Martinet est intraitable sur les déchets alimentaires

Pierre Martinet a créé son entreprise éponyme en 1977.

Pierre Martinet a créé son entreprise éponyme en 1977.

Si la réglementation de 2020 pour limiter le gaspillage alimentaire a soutenu les actions (déjà bien engagées) de Pierre Martinet en faveur de l’environnement, le Défi Anti‑Gaspi proposé par les CCI d’Auvergne‑Rhône‑Alpes et l’ADEME a de nouveau challengé les équipes de l’industriel. Pierre Martinet est lauréat dans la catégorie Industrie agroalimentaire.

Les cinq sites de production de Pierre Martinet, le traiteur de produits frais commercialisés sous les marques Pierre Martinet, Randy et la Belle Henriette, sont engagés depuis de nombreuses années dans plusieurs actions en faveur de l’environnement. « Nos sites de production, également plateformes logistiques, sont proches des cultures, cite pour exemple Marine Pagliarella, Responsable environnement de Pierre Martinet. L’usine de Vendée fabrique les salades de la mer et de pommes de terre ; celle du Loiret, les produits à base de légumes ; Chaponost est spécialisée dans les pâtisseries salées et la charcuterie lyonnaise ; Saint-Quentin‑Fallavier source notamment concombres et tomates dans la Drôme. » Une telle organisation des approvisionnements s’accompagne d’une stratégie de production qui prend ainsi en compte le coût complet du déchet. Une composante poussée au maximum, grâce notamment au Défi Anti‑Gaspi.

Calculer le coût complet du déchet

« Au premier semestre 2021, un audit interne nous a permis de voir où se trouvait le gaspillage alimentaire, évoque Marine Pagliarella. Puis les CCI nous ont proposé de nous lancer dans le Défi Anti‑Gaspi. Un nouveau challenge, une nouvelle dynamique auxquels nos sites de Chaponost et de Saint‑Quentin‑Fallavier ont répondu avec le soutien des CCI Lyon Métropole Saint‑Etienne Roanne et CCI Nord Isère. Leurs accompagnements nous ont donné accès à des webinaires et à des mises en relation avec des industriels qui travaillent sur cette question du coût complet du déchet. Nos connaissances se sont grandement enrichies. »

Une pesée quantifie, à chaque étape de fabrication, les pertes alimentaires et surtout les coûts associés, en transport, en énergie… « Cette démarche nous a fait prendre conscience des pertes et des actions à mettre en place », précise Marine Pagliarella, qui est accompagnée par Katy Casaliggi, de la CCI Nord Isère. En multipliant les petits gestes à toutes les étapes, la diminution du ratio de gaspillage alimentaire est de 9 % entre 2021 et 2022 (période de référence du défi : janvier-août) ; la diminution entre 2022 et 2023 est de 7 % (toujours sur les périodes de janvier à août). Soit au global une diminution de 15 % entre 2021 et fin août 2023.

L’ordonnancement de la production se poursuit afin de gagner encore sur chaque poste des lignes de fabrication. « Nous affinons au maximum le plan de production », assure Christine Renard, Directrice RSE de Pierre Martinet.

Le projet fédère les équipes des laboratoires de recherche pour agir sur les recettes jusqu’aux conducteurs des lignes. « Nos personnels sont force de proposition pour éviter les gaspillages. C’est un sujet intéressant pour toute l’économie de l’entreprise », assure Marine Pagliarella.

 

Trois actions à impact :

  • Pierre Martinet et Randy sont passés à 100 % de leurs capacités de dons aux associations et banques alimentaires avec une hausse de 18 % de la quantité donnée, soit de 40 à 48 tonnes entre 2022 et 2023.
  • Un tapis pour récupérer la pulpe de tomates, auparavant perdue, a été mis en place sur la ligne de découpe des tomates pour en utiliser 100 %. Des investissements sont prévus en 2024 pour continuer à adapter des équipements et éviter les pertes.
  • Une partie des déchets alimentaires va désormais vers un industriel de l’alimentation animale pour une nouvelle valorisation, une autre partie vers le procédé de méthanisation.

 

  • S.P.

Les CCI et l’ADEME mettent les entreprises au Défi !

Les CCI d’Auvergne-Rhône-Alpes et l’ADEME ont lancé un défi aux entreprises du territoire : réduire leurs déchets alimentaires et les emballages associés. Pendant douze mois, les entreprises volontaires, soutenues par leurs conseillers des CCI territoriales, engagent des actions et les mesurent pour diminuer les déchets. Le Défi Anti‑Gaspi a mis en avant la démarche de quatre lauréats récompensés le 5 décembre 2023 à la CCI de région Auvergne-Rhône-Alpes.

Plus d’infos sur antigaspi-cci.fr

Haut de page