L’actualité économique en Auvergne-Rhône-Alpes

Dimanche 29 Mars 2020

Cap recrutement AVEC Pôle Emploi

Le secteur du transport et de la logistique travaille son attractivité

De gauche à droite :  Marina Verbaere, responsable d’équipe de l’agence Pôle emploi de Saint-Priest et de Saint-Fons (69) et Olivier Camps, Directeur Rhône du groupe Berto.

De gauche à droite : Marina Verbaere, responsable d’équipe de l’agence Pôle emploi de Saint-Priest et de Saint-Fons (69) et Olivier Camps, Directeur Rhône du groupe Berto.

Dans une conjoncture dynamique en Auvergne-Rhône-Alpes, les entreprises de la branche Transport et Logistique peinent à trouver des candidats. En partenariat avec les entreprises, Pôle emploi travaille à promouvoir et développer l’attractivité du secteur. Le point avec Marina Verbaere, responsable d’équipe de l’agence Pôle emploi de Saint-Priest et de Saint-Fons (69), Cheffe de projet régional « Mobilité et Systèmes de Transport intelligents », et Olivier Camps, Directeur Rhône du groupe Berto.

Comment se porte le marché régional de l’emploi dans le secteur Transport et Logistique ?

Marina Verbaere : Les métiers de la mobilité et du transport intelligent réunissent 6,8 % de l’emploi salarié en Auvergne-Rhône-Alpes. C’est un secteur particulièrement dynamique dans lequel nous y avons enregistré 15 000 intentions d’embauches en 2019. Pour autant, les recruteurs ont des difficultés à trouver des candidats dans près de trois-quarts des cas.

Quelle stratégie applique Pôle emploi pour soulager cette tension du marché ?

Marina Verbaere : Nous menons des actions de trois types. Il s’agit tout d’abord de communiquer sur les métiers pour attirer des candidats et des candidates : faire découvrir des parcours métiers ou de reconversion professionnelle, des métiers peu connus, comme celui de contrôleur technique qui peut constituer une évolution du métier de mécanicien ou de chauffeur routier.

Nous proposons d’appréhender la journée type d’un logisticien, d’un conducteur de marchandises de manière innovante via la réalité virtuelle et des films immersifs (https://immersion-metiers.fr). Ces informations sont données lors d’événements que nous organisons : job datings, forums, réunions d’information collectives, actions #VersUnMétier*… Dans toute la région, des entreprises du secteur ouvrent leurs portes pour faire découvrir leurs métiers à un public très large : demandeurs et demandeuses d’emploi, personnes en reconversion professionnelle, scolaires, étudiants, personnes en insertion professionnelle…

Deuxième axe d’action : impliquer les entreprises du secteur. Ce sont elles les meilleures ambassadrices des métiers du transport et leur participation est indispensable pour les faire connaître, tant sur nos événements que dans l’élaboration des parcours de qualification à destination des demandeurs d’emploi. Le groupe Berto en est un bon exemple.

Olivier Camps : Berto est un des leaders français de la location de véhicules industriels avec chauffeur. Pour nos salariés, la conduite ne représente souvent que 30 % de l’activité. Des expériences ou formations dans les domaines de la préparation de commande ou du BTP sont aussi très pertinentes. Nous avons une démarche importante avec Pôle emploi dans l’optique d’ouvrir la profession en ne recrutant pas que des conducteurs de formation. Nous essayons donc de monter des titres professionnels pour des personnes qui ne savent pas conduire, et nous suivons et prenons en charge des candidat(e)s au fur et à mesure de leur formation pour les intégrer dans l’entreprise. Nous avons ensuite tout un panel de métiers qui permet de leur donner des perspectives d’évolution avec de nouvelles compétences (transport frigorifique, matières dangereuses, grutier, etc.).

Et le troisième axe ?

Marina Verbaere : Il s’agit pour Pôle emploi d’être présent aux côtés des entreprises pour développer les compétences dont elles ont besoin. Nos actions #VersUnMétier constituent notre principal outil via la découverte d’un métier, une information collective de recrutement débouchant sur des propositions de formation.

La sélection peut se faire au moyen de tests, en partenariat avec des organismes de formation et des entreprises, ou par la méthode de recrutement par simulation qui permet d’identifier les aptitudes et le savoir-être des candidats avec, dans les métiers du transport, une attention particulière à l’hygiène de vie et au sens des responsabilités. Nous proposons aussi des immersions en entreprise qui permettent à ces dernières et aux candidats de s’évaluer réciproquement.

Enfin, Pôle emploi finance des formations ; à condition qu’il y ait un engagement de l’entreprise, l’intégralité de la formation pour l’obtention d’un titre professionnel peut être prise en charge, y compris la rémunération du stagiaire. Pôle emploi développe également les compétences des personnes les plus éloignées de l’emploi dans le cadre du plan d’investissement dans les compétences (PIC)**.

 

 

* www.pole-emploi.fr/region/auvergne-rhone-alpes/versunmetier

** www.pole-emploi.org/regions/auvergne-rhone-alpes/acteurs-de-lemploi/plan-dinvestissement-dans-les-competences

Haut de page