L’actualité économique en Auvergne-Rhône-Alpes

Jeudi 30 Novembre 2023

« Les chroniques de Lyon Start Up » AVEC French Tech One Lyon Saint-Etienne

Grand Prix Lyon Start Up : Fermavers veut nourrir la volaille avec des insectes

Camille Sotton et Théo Perrochon portent le projet Fermavers qui a reçu le Grand Prix Lyon Start Up.

Camille Sotton et Théo Perrochon portent le projet Fermavers qui a reçu le Grand Prix Lyon Start Up.

Camille Sotton et Théo Perrochon ont imaginé une microferme produisant des insectes pour remplacer les protéines de soja, base de l’alimentation des volailles. Le prototype sera opérationnel en 2023 et implanté chez un agriculteur partenaire, avant d’envisager les premières commercialisations en 2024. Fermavers a reçu le Grand Prix lors du concours Lyon Start Up.

Parce que le cours du soja est volatile, son prix plutôt très élevé et sa culture, souvent à l’autre bout du monde, gourmande en eau, Camille Sotton et Théo Perrochon lui ont trouvé une alternative pour l’alimentation des volailles (20 % de leur apport protéinique) : la mouche soldat noir, un insecte très riche en protéine. « Elle fait partie des espèces autorisées pour la consommation en France et en Europe. Surtout, elle propose des conditions de culture et des rendement intéressants », explique Camille Sotton, dont l’entreprise Fermavers sera créée au premier trimestre 2023.

Les deux futurs associés se sont rencontrés dans le cadre d’un programme de formation à emlyon. Leur projet de fin d’études sur l’innovation, mené en groupe, s’est arrêté sur le thème d’une alimentation plus saine et plus durable. Ils ont eu l’autorisation des différents partenaires pour faire du projet Fermavers une start-up.

Un marché des insectes nouveau

Une microferme de production d’insectes est ainsi en gestation et sera installée chez un aviculteur pour un an en 2023. « De cette expérimentation et du retour de la trentaine d’agriculteurs avec lesquels nous échangeons depuis un an, nous dimensionnerons le module de production, en étudiant le temps d’implication de l’aviculteur, mais aussi son business model et la formation associée à l’utilisation d’un tel outil », détaille Camille Sotton.

Leur projet a reçu le soutien de la Région Auvergne-Rhône-Alpes (11.000 euros de Start-up & Go) et a été désigné Grand prix de Lyon Start Up, avec une dotation de 15.000 euros.

Les dirigeants affirment détenir des lettres d’intention d’agriculteurs et de coopératives pour utiliser ces fermes, nourrir de façon plus écologique leurs volailles et accompagner l’innovation sur le marché des insectes, nouveaux et à structurer.

Lyon Start Up c’est LE programme d’accompagnement gratuit à l’entrepreneuriat en phase d’anté-création. Il s’adresse à toutes et tous les porteurs d’idées quels que soient leur âge et leur statut professionnel.

Il s’agit d’un programme de 4 mois qui permet à des porteurs de projets innovants et à impact de bénéficier d’un environnement bienveillant pour développer leurs réseaux et leurs projets, grâce à plus de 70H de formations thématiques dispensées, pour la plupart, par les partenaires financiers du dispositif.  

Lyon Start Up c'est également un concours de pitch permettant de remporter jusqu’à 15 000  !

Imaginé en 2014 par la Métropole de Lyon, Lyon Start Up est, depuis cette 12e édition, déployé opérationnellement par la French Tech One Lyon Saint Etienne. 

Haut de page