L’actualité économique en Auvergne-Rhône-Alpes

Jeudi 21 Octobre 2021

Edition déléguée AVEC Connect'iaelyon

Un stage plein de sens

Cassandre Schach : « l'envie de construire des projets concrets. »

Cassandre Schach : « l'envie de construire des projets concrets. »

Master en entrepreneuriat acquis à l’été 2020, Cassandre Schach est illico recrutée au poste de responsable des opérations chez Emmaüs Connect Lyon qui lutte contre la précarité numérique. Elle venait d’y mener un stage de six mois hyperactif.

Le lien entre un Master Entrepreneuriat et un poste à Emmaüs Connect, branche de la célèbre association qui lutte contre la précarité numérique ? Il est tout naturel pour Cassandre Schach, diplômée en 2020 d’un Master 2 Entrepreneuriat à iaelyon et responsable des opérations à Emmaüs Connect Lyon, depuis septembre dernier. « Je pilote des projets, je manage une équipe et des partenariats extérieurs. Et, surtout, chaque matin, je pars au travail avec le sourire », résume-t-elle avec vigueur.

Contribuer à quelque chose de positif

Avec, aussi, ce sentiment d’être utile qui, dès 2017, avait guidé la jeune titulaire d’une Licence en management international (à Paris) vers un service civique de neuf mois dans l’association La Cravate Solidaire, en Ile-de-France. « C’était la première fois que je mettais les pieds dans une association et j’ai adoré, se souvient-elle. J’ai organisé des ateliers, recruté des bénévoles, travaillé en réseau pour lutter contre la discrimination à l’embauche. Là, j’avais l’impression de contribuer à quelque chose de positif et de trouver ma place dans le monde. »

Cassandre passe ensuite un Master 1 à Aix-en-Provence, enchaîne avec le Master 2 Entrepreneuriat à l’iaelyon, de septembre 2019 à juin 2020 avec, dit-elle, « l’envie de rencontrer des gens sur des projets concrets, de construire un réseau de pairs solide, avec une vraie valorisation des stages. Pour sortir de l'école avec autre chose que de belles phrases… »

À l’automne 2019, l’étudiante décroche un stage de six mois dans l’association Emmaüs Connect, qui aide les personnes démunies à acquérir, à un tarif solidaire, du matériel digital et des connexions, et qui les forme à leur utilisation.

Trouver du sens au travail

« Elle avait déjà de l’expérience et pétillait de volonté d’agir, argumente Laetitia Charlaix, son ancienne tutrice, responsable des opérations de Emmaüs Connect à Grenoble. De plus en plus de jeunes diplômés se présentent ainsi pour un service civique : ils veulent trouver du sens au travail. Au-delà de son engagement, Cassandre a aussi pu mettre en pratique chez nous les outils de management de projet et d’équipe, son sens du réseau, acquis pendant ses études. » Cassandre confirme : « En master, on nous donne des outils qui nous serviront beaucoup, jusqu’à des postures à adopter, comme celle de savoir échouer et rebondir. »

Très vite, la jeune stagiaire s’est acclimatée à la culture d’Emmaüs Connect, « très bien accompagnée », dit-elle, par sa tutrice. « Ce qui prend du temps, c’est de comprendre les outils, le fonctionnement, mais aussi l’écosystème, les parties prenantes et la diversité de partenariats existants », complète-t-elle.

Lutter contre la fracture numérique

Bien sûr, l’association a été fortement mobilisée dès mars 2020 et le premier confinement. « Via le dispositif Connexion d’urgence qui s’est étendu jusqu’en mars 2021, Emmaüs Connect a collaboré au national avec plus de 1 250 structures, connecté et équipé plus de 41 000 personnes, dont beaucoup d’enfants, d’étudiants, et de familles », explique celle qui est devenue, en septembre suivant, la coordinatrice de l’association à Lyon. La nouvelle responsable pilote une équipe de services civiques, stagiaires, animateur.rice.s (salarié.e.s et bénévoles), et en lien avec des partenaires, développe de nouvelles actions pour lutter contre la fracture numérique sur la métropole lyonnaise.

Cassandre Schach suit aussi de près la collecte d’équipements : £« Pour capter des dons d’entreprises, nous avons créé fin2020 le site lacollecte.tech où une entreprise peut proposerdu matériel informatique qui sera reconditionné et proposéà tarif solidaire aux bénéficiaires de l’association qui nepeuvent s’équiper ailleurs, faute de moyens financiers. » L’entreprisepeut aussi, bien sûr, devenir partenaire de l’association,en proposant du mécénat de compétences par exemple.

EMMAÜS CONNECT LYON, C’EST :

698 personnes accompagnées en 2020.
Pendant le premier confinement (printemps 2020) :
- 1 548 cartes SIM et 305 smartphones distribués ;
- 2 016 ordinateurs et 64 tablettes donnés.

 

Retrouvez les expertises des chercheurs de l’iaelyon en actualité sur le blog www.thinklarge.fr

Haut de page