L’actualité économique en Auvergne-Rhône-Alpes

Dimanche 07 Mars 2021

Entrepreneurs, Engagés, Ensemble AVEC EY

Olivier Nicollin (Nicomatic) : "Cette crise a été un révélateur de la forte culture d’entreprise"

Olivier Nicollin, Pdg de l'entreprise familiale Nicomatic.

Olivier Nicollin, Pdg de l'entreprise familiale Nicomatic.

Entreprise libérée depuis plusieurs années, le concepteur et fabricant de microconnecteurs techniques Nicomatic est passé à travers le confinement et la crise de manière sereine. Une épreuve qui a permis de faire émerger encore plus de cohésion et d’entraide dans les équipes, selon son Pdg, Olivier Nicollin.

Créée en 1976, l'entreprise familiale Nicomatic, dirigée par les frères Olivier et Julien Nicollin, est confiante. En l'avenir et en ses équipes. Si, comme les autres, Nicomatic a dû s'adapter pour faire face aux risques sanitaires, le choc a sans doute été moins brutal que dans d'autres entreprises, moins bien préparées : « En tant qu'entreprise libérée, l'autonomie et la confiance données aux collaborateurs font partie de nos valeurs de base », explique Olivier Nicollin qui a choisi de ne pas arrêter la production. Si 80 collaborateurs se sont retrouvés en télétravail, une bonne partie est venue travailler : « Je voulais que personne ne se sente obligé », affirme Olivier Nicollin, préférant la notion de responsabilité individuelle à l'obligation.

Un mois de mars record

Présente pour ses clients, l'entreprise a même enregistré un « mois de mars record ». Très présente à l'international avec onze filiales, Nicomatic a profité du contexte pour mettre en place plus de flexibilité et notamment un transfert de responsabilité au niveau de la supply chain. « Les filiales ne servent plus seulement les marchés locaux mais ont réussi à s’organiser sans passer par le siège pour s’approvisionner et faire en sorte que la crise ait un minimum d’impact sur leur productivité », explique le dirigeant pour qui la crise aura permis de renforcer les liens avec les clients, les fournisseurs, mais également les collègues étrangers.

Une chaîne de solidarité née à l'initiative des salariés

« Le sentiment d'appartenance à Nicomatic a été renforcé », estime Olivier Nicollin qui a vu ses collaborateurs se mobiliser que ce soit pour produire des attaches de masques et de visières ou fabriquer des porte-clés pour ouvrir les portes sans les toucher. 90 % des 20.000 masques reçus pour l’entreprise ont été distribués, en priorité aux organismes de santé. Nicomatic a soutenu ses filiales à l’étranger en envoyant des masques à la filiale chinoise, qui a soutenu à son tour le siège français lorsque l’épidémie a touché le territoire national. 

Par ailleurs, Nicomatic a participé avec d’autres acteurs à de grosses opérations, comme la transformation des masques de plongée Decathlon en respirateurs (mise à disposition de machines d’impression 3D pour les valves, connecteurs Nicomatic dans les câbles pour respirateurs…).

L'entreprise devrait boucler son exercice 2020 en croissance de 10 %, confiante en son avenir et en son organisation du travail.

Nicomatic

Siège : Bons-en-Chablais (Haute-Savoie)

Chiffre d'affaires 2019 : 50 millions d'euros

Effectif : 350 personnes dont 200 en France

Filiales : Etats-Unis, Chine, Inde, Allemagne, Angleterre, Turquie, Corée du Sud, Japon, Singapour, Canada et Taïwan

Haut de page