L’actualité économique en Auvergne-Rhône-Alpes

Lundi 23 Novembre 2020

Entrepreneurs, Engagés, Ensemble AVEC EY

Laurence Medioni (Ubitransport) : "Il faut faire du télétravail et du présentiel deux temps différents"

Laurence Medioni, directrice RSE et transformation d'Ubitransport.

Laurence Medioni, directrice RSE et transformation d'Ubitransport.

Spécialisée dans le développement des solutions de Systèmes de transport intelligents (STI) numériques pour le transport public, la start-up mâconnaise Ubitransport a profité du confinement pour développer de nouvelles fonctionnalités, réfléchir à une autre organisation du travail et… recruter !

Ubitransport est une start-up en hypercroissance ! Créée en 2012 à Mâcon par Jean-Paul Medioni, elle a levé 45 millions d'euros en septembre 2019 et grandi à un rythme effréné ! En 2019, elle a enregistré un chiffre d'affaires d'environ 15 millions d'euros, en croissance de 40 %. Et les effectifs suivent la même tendance : « Nous sommes en train d'atteindre les cent collaborateurs », annonce Laurence Medioni qui a rejoint son mari dans l'aventure Ubitransport en tant que directrice RSE et transformation.

Cinquante recrutements prévus

En mars dernier, lors du premier confinement, l'entreprise avait prévu de recruter une cinquantaine de personnes dans les prochains mois. Un objectif qu'elle a maintenu, malgré la crise. « C'était notre façon à nous de soutenir la France, ne sachant pas faire de masques ou de gel », sourit Laurence Medioni. Les recrutements et l'intégration se sont faits à distance.

Dans le même temps, la plupart des clients d'Ubitransport se retrouvant à l'arrêt - 130 réseaux de transports en France et au Canada sont équipés par Ubitransport - l'entreprise en a profité pour réfléchir à de nouvelles fonctionnalités pour assurer la continuité des services et permettre une reprise dans le respect des gestes barrières. « L'équipe R & D a été très mobilisée pour développer des outils. » Une fonctionnalité permettant le comptage des passagers à bord des bus via smartphone a ainsi été mise en place. Car le cœur de métier d'Ubitransport repose justement sur l’utilisation d’un smartphone par le conducteur avec « des solutions cloud légères et peu coûteuses ». Ce qui explique sa croissance fulgurante, même si cette année risque de tendre vers une stabilité.

Les idées pour aller mieux et plus vite, on les a à plusieurs !

Par ailleurs, Ubitransport souhaite se servir de ses expériences du télétravail imposé pour réfléchir à une nouvelle organisation du travail. « Nous avons compris où était la force du télétravail et où était la force du présentiel qui doit devenir un moment d'interaction et d'échanges entre les équipes. Car les idées pour aller mieux et plus vite, on les a à plusieurs ! Il faut faire du télétravail et du présentiel deux temps différents », explique Laurence Medioni qui pousse la réflexion encore plus loin, en imaginant « une nouvelle organisation des bureaux qui colle mieux à ce moment en présentiel ». Un groupe de travail sur le sujet a été mis en place et la mise en œuvre de cette nouvelle organisation est attendue pour l'année prochaine.

Ubitransport

Pdt : Jean-Paul Medioni

Siège : Mâcon (Sâone-et-Loire)

Bureaux à Lyon, Cagnes-sur-Mer et Paris

CA 2019 : environ 15 M€

Effectif : 100 personnes

Haut de page