L’actualité économique en Auvergne-Rhône-Alpes

Dimanche 07 Mars 2021

Entrepreneurs, Engagés, Ensemble AVEC EY

Olivier Passot (Revol) : "Nous avons accéléré notre digitalisation"

Olivier Passot, dirigeant de Revol.

Olivier Passot, dirigeant de Revol.

Fabricant de porcelaine culinaire depuis 1768, Revol a subi de plein fouet la fermeture des cafés, hôtels et restaurants, ces derniers représentant plus de la moitié de son activité. L'entreprise a profité de cette période inédite pour accélérer sur le digital.

Très présente à l'international où elle réalise 75 % de son activité, l'entreprise familiale Revol a vu arriver la crise de la Covid en provenance d'Asie : « Après un salon au mois de février, nous avons pris conscience que le virus allait venir jusqu'à nous », se rappelle Olivier Passot qui a décidé, le 17 mars, de fermer l'usine qui fonctionne habituellement 7 J/7, 24 heures/24 : « L'arrêt du site en raison d’une décision extérieure représente une première dans l’histoire de Revol » dont les origines remontent à 1768 ! La quasi-totalité des salariés a été placée en chômage partiel ; les principaux clients, les CHR, se retrouvant à l'arrêt.

Passé la sidération des premiers jours, Olivier Passot a réfléchi aux façons de se préparer à la reprise d'activité. « Nous avons très vite décidé d'accélérer sur le digital, le seul canal qui nous restait, en mettant les moyens pour être plus visibles. Cela nous a permis d'avoir plus de commandes. » De leurs côtés, les équipes de développement ont réfléchi à de nouveaux produits pour les restaurateurs… cloches, couvercles et autres solutions qui pourraient être utiles lors du déconfinement.

Un gobelet solidaire « I love my bistrot »

En guise de solidarité envers ses clients durement touchés, Revol a lancé une édition spéciale de son fameux gobelet froissé avec le logo « I love my bistrot ». « L'intégralité du chiffre d'affaires de cette opération a été reversée à des associations d'aide aux restaurateurs », explique Olivier Passot dont les valeurs environnementales ont encore été renforcées : « Cette crise a vraiment montré qu'il fallait consommer moins mais mieux. » Revol, qui a lancé la première céramique recyclée au monde en valorisant ses boues de matières minérales naturelles, travaille à son objectif « de ne plus avoir du tout de déchet ».

Le 14 avril, l'usine a rouvert ses portes pour répondre à une commande très importante : Revol a été retenu pour équiper toutes les loges VIP d’un nouveau stade à Los Angeles pour les Jeux Olympiques de 2028 dont l’ouverture était prévue en juillet.

Et si les restaurants ont depuis refermé leurs portes, Olivier Passot reste confiant : « Notre histoire fait sans doute que nous avons une capacité de résilience au-dessus de la moyenne. J’ai la conviction que nous allons nous en sortir. »

Revol

Siège : Saint-Uze (Drôme)

Chiffre d'affaires 2019 : 21,4 millions d'euros

Effectif : 250 personnes

Haut de page