L’actualité économique en Auvergne-Rhône-Alpes

Mardi 21 Mai 2024

Portraits d'entrepreneurs audacieux AVEC KPMG Auvergne Rhône-Alpes Bourgogne Franche-Comté

Alban Trivero, dans le chaudron de l’entrepreneuriat

Alban Trivero a fait entrer la PME familiale dans l'ère numérique.

Alban Trivero a fait entrer la PME familiale dans l'ère numérique.

Depuis 2009, Alban Trivero assure la direction de l’entreprise éponyme de chaudronnerie et charpente métallique fondée par son grand-père et développée par son père André, dans la vallée de la Maurienne. Il investit dans un parc machines de premier plan.

Enfant, Alban Trivero s’amusait dans l’atelier, situé à deux pas de la maison où vivaient ses grands-parents. Près d’un demi-siècle plus tard, il a fait entrer Trivero SA dans l’ère de l’automatisation. « En 2012, nous avons acheté notre première machine de découpe à commande numérique ainsi qu’une presse plieuse à commande numérique. Nous étions les premiers, et le sommes toujours, à nous doter de tels équipements dans la vallée », explique le quadragénaire.

L’activité fondée dans les années 1930 par son grand-père, Ernest Trivero, était à l’origine centrée sur la chaudronnerie et basée à Saint-Michel-de-Maurienne. Très vite, elle déménage sur Saint-Jean-de-Maurienne et se diversifie dans le secteur de la charpente métallique. Principalement lié aux grands groupes présents dans la vallée, le portefeuille clients s’étoffe également au fil du temps.

Changement de voie

Rugbyman comme son père et ses deux frères aînés qui travaillaient dans l'entreprise familiale, Alban Trivero n'était, a priori, pas destiné à assurer la succession. Après des études d’ingénieur réseau et télécoms, il s'installe à Grenoble puis à Lyon où il travaille durant cinq ans dans une grosse société informatique. Il s’apprêtait à aller vivre au Québec avec son épouse Jessica lorsque son frère décide de quitter la direction de la chaudronnerie.

Il m’a fallu cinq ans pour prendre confiance et acquérir les compétences que je n’avais pas

Soutenu par son épouse, il renonce à l’aventure québécoise pour revenir en Maurienne et intégrer, au 1er avril 2004, la PME. Aux côtés de son père il prend contact avec les clients, se forme à la gestion, au commercial, à la technique… « Je connaissais beaucoup de salariés qui m’avaient vu grandir et l’atelier où je travaillais durant les vacances quand j’étais plus jeune. Mais il m’a fallu cinq ans pour prendre confiance et acquérir les compétences que je n’avais pas », raconte-t-il.

Plan de modernisation

Confrontée à la crise de 2008 qui lui fait perdre des parts de marché, la SA Trivero repense sa stratégie et décide d’investir pour moderniser son outil de production, mettre en place une nouvelle façon de travailler. La refonte commence par un rachat des terrains et locaux en indivision puis des travaux de modernisation. Un bâtiment est rénové et doté d’une nouvelle installation électrique afin d’accueillir des équipements de pointe qui permettent de décrocher de nouveaux marchés. « Ce changement d’orientation s’est imposé de lui-même de par ma formation tournée vers les technologies numériques mais aussi en raison de la nécessité d’automatiser toutes les tâches qui peuvent l’être afin de compenser les difficultés à remplacer les salariés partant en retraite. Il nous rend aussi plus attractif vis-à-vis des équipes », observe Alban Trivero.

Solaire photovoltaïque

Ce premier plan d’investissement a été suivi par d’autres acquisitions de matériel comme une machine d’usinage à commande numérique et une table d’oxycoupage. L’industriel, qui a déjà investi 1,5 M€, planche sur un nouveau programme d’1,5 M€ qui portera sur la réhabilitation d’un bâtiment datant des années 1950. Les travaux consisteront notamment à désamianter 5 500 m2 de toiture puis à installer des panneaux photovoltaïques afin de produire de l’énergie qui sera, pour une part, autoconsommée, et pour une autre part, injectée dans le réseau électrique.

Reconnue pour son expertise, la SA Trivero intervient depuis les phases d’étude jusqu’à la fabrication en passant par la conception et la qualité pour le compte de clients répartis sur le territoire national, voire à l’international. Son chiffre d’affaires est réalisé auprès de grands groupes positionnés dans les métiers de l’énergie (hydroélectricité, nucléaire…), du silicium, etc. En croissance rapide, elle a progressé de 40 % sur le dernier exercice.

L'info en +. André Trivero a conservé son bureau et passe quotidiennement dans l'entreprise qu'il a officiellement quittée au début des années 2010. Éducatrice spécialisée de métier, Jessica, l’épouse d’Alban, est très présente et pourrait prochainement assumer des fonctions officielles.

SA Trivero en chiffres

Pdt : Alban Trivero

Siège social : Saint-Jean-de-Maurienne

CA 2022 : 5,2 M€

Effectif : 25 personnes

  • Claude Thomas

KPMG, cabinet de conseil, d’audit, d’expertise comptable et de droit et fiscalité

Leader de l’audit et du conseil, KPMG France réunit 10.000 professionnels engagés à agir pour une nouvelle prospérité, au service des entreprises de toute taille. 100 ans après sa création, KPMG France devient en 2022 entreprise à mission avec pour raison d’être d’œuvrer et d’innover avec passion pour bâtir la confiance, allier performance et responsabilité, faire grandir les talents au cœur de l’économie, des territoires et de la société.

Haut de page