L’actualité économique en Auvergne-Rhône-Alpes

Jeudi 18 Juillet 2024

Portraits d'entrepreneurs audacieux AVEC KPMG Auvergne Rhône-Alpes Bourgogne Franche-Comté

Emilie Jean (La Dragée de Valence) : « Autodidacte, je crois en l’expérience »

Emilie Jean, dirigeante de la Dragée de Valence.

Emilie Jean, dirigeante de la Dragée de Valence.

Emilie Jean affiche deux expériences au sein de La Dragée de Valence : d’abord en tant que vendeuse au magasin d’usine, puis comme directrice générale et actionnaire. Entre les deux, elle a souhaité aiguiser ses compétences professionnelles ailleurs. Pour mieux revenir et accompagner la croissance de l’entreprise.

Huit mois seulement se seront écoulés entre sa démission en tant que vendeuse de la boutique La Dragée de Valence et son retour au sein de cette PME pour en devenir actionnaire et prendre sa direction. « J’ai un CAP Photographie mais l’arrivée du numérique m’a incitée à quitter ce domaine. Je suis alors arrivée par hasard à La Dragée de Valence comme vendeuse à la boutique d’usine. J’y suis restée plus de quatre ans puis j’ai décidé d’aller faire mes armes ailleurs. Je suis une autodidacte et je crois davantage en l’expérience qu’en la théorie », affirme Emilie Jean.

L’entrepreneuriat me titillait

Elle prend ainsi un poste de responsable de secteur dans une grande jardinerie. Elle y reste huit mois. « M. Marion, le dirigeant de La Dragée de Valence, m’a rappelée pour prendre la direction générale de l’entreprise. L’entrepreneuriat me titillait. Je voulais m’impliquer davantage », dit la jeune femme audacieuse.

Une troisième ligne de production en projet

Elle veut que l’atelier quitte Valence pour se doter d'un équipement industriel, à Chabeuil, et une boutique agrandie afin de mieux répondre à ses deux activités : la fabrication traditionnelle de pralines et de dragées ; la commercialisation de ses propres productions à destination des professionnels de la pâtisserie et de la boulangerie et d’une gamme élargie d’épicerie fine sucrée aux particuliers. C’était en 2010. « Ce déménagement a permis à nos produits propres et à l’entreprise de se développer. Je savais que cette stratégie valoriserait l’entreprise. »

L’outil de production de Chabeuil a une capacité de production d’enrobés (les dragées et les pralines) d’1,2 tonne par jour pour des produits « qui ne sont plus saisonniers et qui se vendent toute l’année ».

Une troisième ligne de production sera créée dans les prochains mois pour actionner des leviers d’innovation. De nouveaux produits, utilisant d’autres ingrédients que les fruits à coque aux approvisionnements parfois chahutés et aux prix qui augmentent, sont à l’étude chez La Dragée de Valence. « Il ne faut jamais se reposer sur ses acquis. J’ai la faculté de toujours voir le verre à moitié plein », assure la dirigeante qui va de l’avant. Après avoir formé un binôme pendant neuf ans avec l’ancien dirigeant, elle est désormais seule à la tête de l’entreprise depuis 2019.

L’info en + Un reportage consacré aux gourmandises de la Drôme au JT de 13h de France 2 au printemps 2021 a donné un coup de projecteur à l’entreprise. « Dès 14h, notre site internet était pris d’assaut. Les retombées se sont prolongées pendant au moins un mois. Des habitants de Chabeuil ont même découvert que notre entreprise était installée dans leur commune », se souvient Emilie Jean.

La Dragée de Valence en chiffres :

  • CA 2021 : 1,7 M€

  • 87 % auprès des professionnels, 13 % par le magasin d’usine

  • Effectif : 12 personnes

KPMG, Cabinet de conseil, d’Audit, d’expertise comptable et de droit et fiscalité

Leader de l’audit et du conseil, KPMG France réunit 10 000 professionnels engagés à agir pour une nouvelle prospérité, au service des entreprises de toute taille. 100 ans après sa création, KPMG France devient en 2022 entreprise à mission avec pour raison d’être d’œuvrer et d’innover avec passion pour bâtir la confiance, allier performance et responsabilité, faire grandir les talents au cœur de l’économie, des territoires et de la société.

Haut de page