L’actualité économique en Auvergne-Rhône-Alpes

Lundi 20 Mai 2024

Prix de l’Entrepreneur de l’Année AVEC EY (édition 2021)

Johan Renaud (GPA) : valoriser 99,7 % des véhicules HS

Johan Renaud est directeur opérationnel du Groupe GPA fondé par son grand-père.

Johan Renaud est directeur opérationnel du Groupe GPA fondé par son grand-père.

Quand une automobile ou une moto accidentée passe sur les lignes de désassemblage de GPA, à Livron-sur-Drôme, tout est optimisé pour trier, remettre sur le marché de l’occasion et valoriser chaque pièce. Une activité à impact environnemental positif fort.

Edward, le grand-père de Johan Renaud, a récupéré sa première voiture hors d’usage, au fond d’un garage, dans les années cinquante. C’est le début de l’aventure GPA. « Nous sommes toujours installés sur l’emplacement de la ferme acquise par mes grands-parents pour lancer l’activité de récupération des véhicules, explique le dirigeant de l’entreprise aux capitaux 100 % familiaux. Depuis, nous avons développé une palette de services, à destination des assureurs et gestionnaires de sinistres (soit 95 % de nos fournisseurs), pour transporter, stocker et valoriser les automobiles et motos destinés à la casse. »

Le travail des process a permis d’arriver à valoriser 99,7 % d’un véhicule, « seuls 0,3 % partant en enfouissement ». La chaîne de désassemblage, « à l’inverse des lignes de production d’assemblage des véhicules neufs des constructeurs », trie les pièces à valoriser. Elles sont commercialisées par GPA auprès du grand public et des professionnels de l’occasion.

Intérêts écologique, économique et sociétal

Un investissement sur l’outil industriel de 36 millions d’euros, en 2019, va lui permettre de passer de 25 000 véhicules traités actuellement, par an, à 75 000, pour atteindre, en 2025, 75 millions d’euros de chiffres d’affaires.

Pour Johan Renaud, « toutes les pièces ont un intérêt : un intérêt écologique car elles sont réutilisées ; un intérêt économique car elles sont vendues beaucoup moins chères ; un intérêt sociétal car notre activité crée beaucoup d’emplois dans les métiers du transport, de la logistique, de la manutention, de la mécanique, mais aussi de l’informatique avec notre propre outil ».

Affirmant détenir 6 à 8 % de parts de marché sur un secteur très atomisé en étant leader en France, GPA prépare son prochain défi : le traitement des voitures électriques.

GPA

Activité : valorisation des véhicules et commercialisation de pièces d’occasion

Directeur du développement : Johan Renaud

Siège : Livron-sur-Drôme (Drôme)

CA à septembre 2020 : 37 M€

Effectif : 200 personnes

 

Haut de page