L’actualité économique en Auvergne-Rhône-Alpes

Mercredi 17 Juillet 2024

Prix de l’Entrepreneur de l’Année AVEC EY

Bon Vivant démocratise les produits laitiers... sans vache

Hélène Briand et Stéphane Mac Millan (Bon Vivant) sont candidats au Prix EY de la Start-Up de l’Année.

Hélène Briand et Stéphane Mac Millan (Bon Vivant) sont candidats au Prix EY de la Start-Up de l’Année.

Bon Vivant, biotech spécialisée dans la production de protéines de lait alternatives grâce à la fermentation de précision, poursuit sa mission en transformant durablement l'industrie alimentaire.

Derrière l’entreprise fondée en décembre 2021, on trouve Hélène Briand et Stéphane Mac Millan qui affichent un parcours atypique. La première a obtenu son diplôme d’ingénieure en agronomie, puis a intégré le groupe Roullier où elle s’est spécialisée en zootechnie et en nutrition animale. Elle est ensuite partie en Malaisie afin de développer des solutions pour améliorer l'alimentation des animaux d'élevage. Le second, lui, a notamment servi au sein de la Marine Française, puis a dirigé l’expansion de Foodora, avant de rejoindre McKinsey.

Durabilité et innovation

Leur rencontre est tout aussi atypique : « C’est une amie commune qui connaissait nos intérêts et nos aspirations, qui nous a mis en contact. Nous avions une vision commune de l'avenir de l'industrie alimentaire, centrée sur la durabilité et l'innovation », expliquent les cofondateurs.

Après avoir saisi l’opportunité d'utiliser la fermentation de précision pour produire des protéines laitières durables, le duo a fait le choix de s’installer à Lyon pour « profiter de l'écosystème dynamique et innovant de la région. Il s’agit d’un centre important pour les biotechnologies et l’agroalimentaire, ce qui nous permet de collaborer étroitement avec des partenaires académiques, industriels et scientifiques ».

Bon Vivant permet aux producteurs laitiers de créer des produits avec un impact environnemental moindre, sans sacrifier le goût et les qualités nutritionnelles. En utilisant des micro-organismes pour produire des protéines identiques à celles trouvées dans le lait de vache, Bon Vivant offre une alternative durable et complémentaire à l’élevage conventionnel.

Des ambitions vastes et grandissantes

Bon Vivant, qui vise les industriels de l’agroalimentaire, mais aussi les consommateurs finaux, prévoit une expansion industrielle à long terme notamment grâce à sa levée de fonds de 15 millions d'euros. « Nous envisageons de développer une usine de production pour répondre à la demande croissante », déclare Hélène Briand qui poursuit : « Nous avons des ambitions internationales avec des plans pour lancer nos produits aux États-Unis dès 2025, suivis de l'Europe, et de l’Asie en 2026 ».

SA VISION DE L'ENTREPRISE

« L'entrepreneuriat doit aller au-delà de la simple création de valeur économique. Il s'agit de résoudre des problèmes réels et de contribuer à un avenir meilleur pour tous ».

  • Lucas Pieri

Bon Vivant

Activité : Production de protéines de lait sans recourir aux animaux

Cofondateurs : Hélène Briand et Stéphane Mac Millan

Siège : Lyon

Effectif : 25 personnes

Haut de page