L’actualité économique en Auvergne-Rhône-Alpes

Lundi 27 Juin 2022

Prix de l’Entrepreneur de l’Année AVEC EY

Pierre Garonnaire et Gaspard Hafner (MYM), le réseau social au contenu payant qui change la donne

Gaspard Hafner et Pierre Garonnaire, cofondateurs de Mym.

Gaspard Hafner et Pierre Garonnaire, cofondateurs de Mym.

Pour les cofondateurs de MYM, Pierre Garonnaire et Gaspard Hafner, le modèle économique des réseaux sociaux classiques est injuste puisqu’il capte 80 % de la valeur générée par l’activité des créateurs de contenu. Leur modèle à eux propose une inversion du rapport.

« MYM (Me you more) est un réseau social qui permet aux créateurs de contenu de vivre de leur talent », résume Gaspard Hafner qui a fondé MYM en 2019 à Lyon avec Pierre Garonnaire. Lorsque l’utilisateur accède au profil d’un créateur de contenus, qu’il soit influenceur, DJ, artiste, coach ou autre, il accède à un choix de contenus gratuits et payants. Pour accéder au contenu payant, il paie un abonnement dont le tarif varie de 10 à 100 euros par mois (panier moyen à 20 euros par mois). Et peut aussi acheter l’accès à un contenu one shot. « Nous redonnons le pouvoir aux créateurs », se félicite Gaspard Hafner. Et lorsque les associés dénoncent le modèle économique des réseaux sociaux classiques qui conservent 80 % des revenus générés, ils prennent le contrepied exact en reversant 80 % des revenus aux créateurs de contenu !

9 millions d'utilisateurs

L’impact auprès des créateurs - qui sont 350.000 à ce jour - est important car le réseau rencontre un vrai succès avec aujourd’hui 9 millions d’utilisateurs. Ceux-ci sont généralement recrutés par les producteurs de contenu eux-mêmes sur les autres réseaux sociaux où ils officient déjà. Puis des créateurs moins connus se font connaître sur MYM auprès des utilisateurs déjà présents, notamment grâce à des suggestions établies par le réseau.

60 millions d'euros de chiffre d'affaires en trois ans

La mayonnaise a vite pris. « Nous avons réalisé 3 millions d’euros de chiffre d’affaires dès la première année puis 30 millions en 2020 et 60 millions en 2021 ». L’activité pourrait atteindre 100 millions cette année. Alors que les associés stéphanois étaient encore tous seuls en septembre 2021, ils ont dû rapidement recruter puisque la société compte vingt personnes en juin 2022 (installées à Paris) et affichera cinquante salariés à la fin de l’année. Et ce n’est qu’un début. En effet, MYM espère lever 100 millions d’euros cette année, notamment pour émerger aux Etats-Unis.

  • Alban Razia

MYM

Activité : réseau social payant

Cofondateurs : Gaspard Hafner et Pierre Garonnaire

Siège : Lyon

CA 2021 : 60 M€

Effectif : 20 personnes

Haut de page